Actualités /.


TeleportMe

Léo Bardy - Marc Deneyer - Valérie Gondran - Céline Letournel


exposition du 6 octobre au 16 décembre 2018

La mémoire de la matière
photographie - vidéo

Opaque et silencieuse, immatérielle et délavée, désespérément, la mémoire s’obstrue, oublie. Elle se laisse aller, s’accumule, s’estompe, inévitablement…
Parfois, dans l’effort, malgré tout, elle se relève et se souvient. Avec aisance, avec violence, certaines fois.
Alors, la mémoire s’installe. Dans l’objet, dans l’image, dans la matière. Elle s’immisce, s’enlise, engloutit dans ses méandres ce que l’on n’imaginait pas. Elle prend corps. Elle s’impose. Elle devient. 
« La mémoire de la matière », inévitablement, s’invite, et l’image, assez évidemment, l’accommode, la transforme, la difforme, la restitue ou la tait.

« Matière et mémoire » sont des mots qui résonnent depuis toujours à la Galerie HorsChamp. Des mots qui sonnent de façon assez particulière pour Didier Letournel, dont le travail photographique, présenté en partie il y a 12 ans, est empreint et construit autour de ces thématiques. Aujourd’hui, alors qu’il clôture son engagement avec HorsChamp, il profite de la carte blanche qui lui est offerte pour élaborer avec quatre artistes - Léo Bardy, Marc Deneyer, Valérie Gondran et Céline Letournel - une exposition rendant hommage à la mémoire de la matière.

Chercher la matière, la voir – la faire – disparaître, derrière une abstraction des formes et des couleurs. La chercher, l’admirer. Les photographies de Léo Bardy sont empreintes d’une réalité modifiée, aux contours nouveaux.  La couleur s’invite, s’efface. L’image se re-construit, se découvre. La mémoire s’institue. La matière se forme. Son travail répondra à celui de Marc Deneyer, qui restitue avec poésie les paysages qu’il traverse. En abordant des techniques photographiques différentes, en travaillant tantôt la couleur tantôt le noir et blanc, ses photographies questionnent la matière. Celle qui reste, s’estompe, et parfois disparaît. 
L’image se souvient – c’est évident – elle est : la mémoire, la matière, un tout qui nous captive à loisir. Entre souvenirs imaginaires, mémoire réelle, captée, (ré)interprétée, les images de Valérie Gondran sont de petites histoires. Associées en triptyques, elles élaborent une narration nouvelle et décalée. La matière se découvre. Elle se meut – s’émeut. Elle raconte.
La matière, comme l’image – on s’en souvient – se souvient. L’image la porte, la transporte, la forme et la transforme. Dans les vidéos de Céline Letournel, la matière perd parfois la mémoire ; la mémoire des choses, des formes. Quand elle la retrouve, elle raconte ce qu’elle essaie de ne pas oublier.

Céline Letournel - septembre 2018
 Drop Images Here 

Stacks Image 2806
Stacks Image 2942
Stacks Image 2493
Stacks Image 3315
Stacks Image 3379
Stacks Image 3381
Stacks Image 3383
Stacks Image 3385
Stacks Image 3387
Stacks Image 3389
Stacks Image 3391
Stacks Image 3393
vendredi samedi dimanche de 14h à 19h
Stacks Image 5817
Stacks Image 5814
Stacks Image 2162
Stacks Image 2151
Stacks Image 2160
Stacks Image 2157
Stacks Image 2855
Stacks Image 2852